1- quatrieme PRINCIPE DE BASE : placement et mobilisation des omoplates / fourth Basic principle : scapula stabilizarion and mobilization

Mouvement et stabilisation des scapulaires

 

La stabilisation des omoplates sur la cage thoracique est aussi importante que la contraction des muscles abdominaux lors de l'initiation de chaque exercice. Lorsque la stabilité est absente, on a tendance à surmener les muscles du cou et des épaules.

 

Soyez conscient de la stabilisation des scapulaires à tout moment, qu'il y ait ou non un mouvement des bras et de la colonne vertébrale. Comme elles n'ont pas d'attache osseuse directe avec la cage thoracique et la colonne vertébrale, les omoplates sont très mobiles. En offrant une plus grande amplitude de mouvement aux bras, les omoplates peuvent glisser vers le haut, vers le bas, vers l'intérieur et vers l'extérieur, et peuvent également effectuer une rotation vers le haut ou vers le bas.

 

Dans l'ensemble de la ceinture scapulaire, un sentiment de stabilité, et non de rigidité, doit toujours être maintenu. Un sentiment de largeur doit être maintenu sur l'avant et l'arrière de la ceinture scapulaire. Les épaules ne doivent pas être autorisées à s'arrondir exagérément vers l'avant ou à se comprimer complètement. Les omoplates doivent reposer à plat sur la cage thoracique et glisser sur celle-ci sans s'en détacher.

 

N'oubliez pas que les omoplates réagissent aux mouvements des bras et de la colonne thoracique. Par exemple, les omoplates s'élèvent naturellement pendant les mouvements de bras au-dessus de la tête et se protractent pendant la flexion thoracique.

Il faut savoir que la position neutre des omoplates peut être légèrement différente de leur position de repos naturelle. Un alignement de travail idéal doit être établi pour chaque individu.

 

Expérimenter le mouvement et la stabilisation des omoplates

Commencez en décubitus dorsal, avec le bassin et la colonne vertébrale neutres. Genoux fléchis, pieds en abduction écartés à distance des hanches sur le tapis. Bras longs sur les côtés, paumes vers le bas.

Scapular Movement and Stabilization

 

Stabilizing scapulae on the rib cage is as important as contracting the abdominal muscles during the initiation of every exercise. When stability is absent, there is a tendency to overwork muscles around the neck and shoulders.

 

Be aware of scapular stabilization at all times, whether there is movement of the arms and spine or not. Since they lack a direct bony attachment to the rib cage and spine, the scapulae have a great deal of mobility. In making a greater range of motion available to the arms, the scapulae can glide upward, downward, inward and outward, and can also rotate upward or downward.

 

Through the whole shoulder girdle, a sense of stability, not rigidity, should always be maintained. A sense of width should be maintained across the front and back of the shoulder girdle. The shoulders should not be allowed to overly round forward or squeeze completely together. The scapulae should lie flat on the rib cage and glide across it without coming away from it. Keep in mind that the scapulae will react to movements of the arms and thoracic spine. For example, the scapulae will naturally elevate during overhead arm movements and protract during thoracic flexion.

 

Be aware that an individual’s neutral placement of the scapulae may be slightly different from their natural resting position. An ideal working alignment must be established for each individual.

 

Experimenting with scapular move and stabilization

Start supine, with pelvis and spine neutral. Knees flexed, feet abducted hip-distance apart on the Mat. Arms long by sides, palms down.