le lundi 10h10 à 10h50

AVANTAGES DU PILATES PRÉNATAL

 

Le Pilates prénatal diffère du Pilates "normal" en ce sens qu'il se concentre davantage sur l'abdomen transversal, c'est-à-dire la couche profonde de muscles qui "corsète" la taille. La connexion avec le tronc vise à construire et à renforcer le système de soutien, plutôt qu'à augmenter la force de la contraction abdominale. La respiration profonde, ainsi que la connexion corps-esprit, mises en avant dans les séances et les cours de Pilates, aident à préparer les mères au travail et à l'accouchement. Ces facteurs contribuent également à accroître la détermination, afin de mieux faire face aux hauts et aux bas émotionnels que connaissent de nombreuses femmes pendant la grossesse.

FAUT-IL FAIRE DE L'EXERCICE PENDANT LA GROSSESSE ?

 

Faire de l'exercice pendant la grossesse ne manque pas d'avantages, tant pour la maman que pour le bébé. Des études récentes ont montré qu'un exercice régulier tout au long de la période prénatale peut notamment favoriser la croissance et le développement du cerveau du bébé. Quant à la maman, rester en forme pendant la grossesse présente de nombreux avantages pour son bien-être général, qu'il s'agisse de soulager les douleurs liées à la grossesse, de gérer le stress ou de prévenir des maladies comme le diabète gestationnel. 

À PROPOS DU PILATES ET DE LA GROSSESSE

 

Largement considéré comme l'une des meilleures formes d'exercice pour la grossesse, le Pilates prénatal est spécifiquement conçu pour répondre aux besoins de la future maman. Pratiquer le Pilates sur un appareil, tel que le Reformer, ou sur un tapis de sol peut améliorer votre santé physique et mentale en toute sécurité. Comme le Pilates se concentre sur l'amélioration de la stabilité, en plus du renforcement de l'ensemble du corps, il peut aider à soulager les douleurs articulaires et à les prévenir. Grâce à l'accent mis sur une meilleure posture, un meilleur alignement et une meilleure conscience du corps, le Pilates est connu pour aider à soulager les douleurs du dos et des hanches ainsi que la sciatique, tout en contribuant à atténuer les symptômes de la synthèse pubienne, un problème courant pendant la grossesse.


PREMIER TRIMESTRE

 

Bien que l'on considère qu'il n'y a aucun risque à maintenir vos séances d'entraînement habituelles pendant les premiers mois de la grossesse, il se peut que vous ressentiez une baisse d'énergie, de la fatigue et/ou des nausées. Veillez à ne pas surmener ou surchauffer votre corps, et surtout, ne vous surmenez pas. En ce qui concerne vos exercices de Pilates, il n'y a rien de spécifique que vous ne puissiez faire pour l'instant, mais c'est le moment de vous informer sur les ajustements que vous devrez faire pendant toute la durée de votre grossesse. Au lieu d'essayer de passer à un niveau supérieur, revoyez les bases de votre entraînement Pilates, comme la respiration et la stabilisation. Vous aimez le Reformer ? Soyez plus modérée dans le choix de vos ressorts, en choisissant une résistance plus forte pour les exercices de stabilité et une tension plus légère pour le travail des jambes et des bras.

DEUXIÈME TRIMESTRE

 

Le deuxième trimestre est généralement le moment où les futures mamans se sentent le plus énergiques pendant la grossesse. Vous pourriez être tentée de vous surpasser, mais il est important de savoir que votre poids et votre centre de gravité sont en train de changer, ce qui peut déséquilibrer votre équilibre et votre alignement. Pour éviter les blessures et vous sentir au mieux de votre forme, commencez à intégrer des modifications à vos séances de Pilates. Tout d'abord, limitez les exercices effectués sur le dos (et surtout la flexion avant), qui peuvent comprimer la veine cave inférieure et l'aorte et provoquer des vertiges. De plus, il se peut que vous ne soyez plus à l'aise pour vous entraîner sur le ventre. Optez plutôt pour des exercices sur le côté, assis ou debout, en utilisant des supports de soutien si nécessaire.

TROISIÈME TRIMESTRE

 

Vous êtes arrivée à la dernière ligne droite ! Vous vous sentez probablement à nouveau fatiguée et peut-être plus anxieuse, étant donné que le bébé va bientôt arriver. Au cours de votre troisième trimestre, accordez-vous la permission de vous détendre et de respirer profondément pendant vos exercices. Les exercices en position debout sont excellents, mais optez pour une position plus large et tournée vers l'extérieur pour tenir compte de votre ventre. En plus du ventre, la plupart des femmes constatent que leur poitrine grandit également, ce qui peut entraîner des douleurs dorsales. Ajoutez quelques étirements et renforcements de la poitrine et du dos pour contrebalancer votre nouvel alignement corporel. Si vous ressentez une douleur au niveau du nombril lorsque vous bougez, cela peut être le signe d'une hernie, il est donc préférable de consulter votre médecin sans tarder.

POSTNATAL

 

Félicitations pour votre nouveau bébé ! S'occuper d'un nouveau-né peut être accablant, surtout si l'on ajoute à cela le manque de sommeil dont souffrent les nouvelles mères. Il est donc de la plus haute importance de prendre soin de soi maintenant. Le Pilates postnatal peut aider à prévenir les problèmes courants du post-partum, tels que les tensions dans le bas du dos et les épaules ; la respiration profonde mise en avant permet de gagner en énergie, en clarté mentale et en patience. Que vous ayez eu un accouchement par voie vaginale ou une césarienne, le Pilates peut contribuer à accélérer le processus de guérison, en vous faisant sentir plus calme et plus connectée. Les bons exercices peuvent également aider à guérir le diastasis recti, qui est une séparation excessive des abdominaux fréquente chez les femmes en post-partum.


LE PILATES AU TROISIÈME TRIMESTRE

 

Bienvenue au troisième trimestre, autrement dit la dernière ligne droite de la grossesse ! Votre ventre semble grossir de minute en minute, et la taille croissante de votre utérus perturbe l'alignement de votre corps. Les changements posturaux se traduisent généralement par une inclinaison antérieure du bassin plus exagérée, ce qui peut raccourcir les muscles fléchisseurs de la hanche et affaiblir les ischio-jambiers et les fessiers. Le regain d'énergie que vous avez connu au cours du deuxième trimestre a probablement diminué, et vous vous sentez probablement épuisée, c'est le moins que l'on puisse dire. C'est pourquoi, au cours de ce dernier trimestre, il est bon de se donner la permission d'y aller doucement - et cela devrait aussi s'appliquer à vos séances d'entraînement.

QUELS SONT LES AVANTAGES DU PILATES PENDANT LE TROISIÈME TRIMESTRE ?

 

En plus de favoriser le bien-être émotionnel, le Pilates permet de soulager et de prévenir les douleurs articulaires en augmentant la circulation et la stabilité du corps. Il peut également contribuer à atténuer les symptômes de la symphyse pubienne, une affection liée à la grossesse. La connexion corps-esprit développée par le Pilates vous sera également utile lors de l'accouchement.

LE PILATES EST-IL SÛR PENDANT LE TROISIÈME TRIMESTRE ?

 

Bien que le Pilates prénatal reste une méthode d'exercice excellente et sûre pour le corps de la femme enceinte, il convient de modifier l'orientation de vos séances et de vos cours au cours du troisième trimestre. Concentrez-vous sur l'approfondissement de la connexion avec votre respiration et sur la relaxation tout en créant une force équilibrée grâce aux mouvements du Pilates. N'hésitez pas à faire autant ou aussi peu d'exercice que vous le souhaitez pendant cette période. Laissez tomber les attentes et les jugements à votre égard. Tu peux le faire, maman !